CRAVANT
  La carrière ephémère des NC 900  
 
   Les NC 900 seront assemblés essentiellement à  partir des pièces  abandonnées par les allemands, principalement des éléments de Fw A5 et A8, mais aussi de moteurs Bmw 801 venant d'autres usines .
Meeting.JPG (55422 octets)     Le premier sortira de l'usine le 16 Mars 1945 avec la désignation NC900AACR n°1 pour Atelier Aéronautique de Cravant, il décollera de l'aérodrome de la Ferme des Iles à Auxerre, les premiers vols d'essais furent effectués par Monsieur Lepreux, chef pilote affecté à l'usine 

 

 La production d' appareils mêlant des pièces de A5 & A8 se poursuivra et le 17 Avril 1945 le NC 900 N° 63 recevra sa certification à Marignane .
Nc 900_37.jpg (68590 octets) Détail....JPG (66574 octets) Lignée NC 900.JPG (86120 octets)

 Mr Rozanoff au CEV

    Il s'ensuivra une période d'essais en survitesse et  mise au point des trains, conjointement menés par Mr Lepreux , pilote de la S.N.C.A.C et  le Colonel Rozanoff du Centre d'Essai en Vol  qui déboucheront sur l'obtention du C.D.N .le 11 Mai, ce sera l'AACR6 N°2 . 

     Il sera produit 11 appareils en Novembre 1945, et si la production ralentit en  Décembre et Janvier, ce seront  trente appareils testés qui seront  disponibles et pourront être mis à disposition du GC III/5 Normandie-Niemen.

   Le premier Février 1946, les sept premiers appareils arrivent au Bourget, puis un autre lot de sept quinze jours plus tard .
Crews.JPG (79275 octets) Lignée_1.JPG (109453 octets) Lignée_2.JPG (66756 octets)
Accident.JPG (103162 octets)

    Une kyrielle d'évènements viendra sonner le Glas du NC 900, de nombreux incidents survenus tant en mission qu'au C.E.V très vraisemblablement imputables à des sabotages de certaines pièces assemblées sous contrôle allemand, feront considérer le NC900 comme un appareil instable et dangereux. 

   Il ne  faut peut être pas aussi oublier un certain contexte  et  omettre de considérer que les pilotes émérites du Normandie-Niemen voyaient  d'un mauvais oeil de devoir voler sur un ancien appareil allemand, qui plus est hybride, qu'ils avaient maintes fois combattus sur le front de l'Est .
    Cet appareil de "perdant" au pilotage plus capricieux différait de leurs habitudes et pouvait sembler une dotation "en retrait", d'autres part des avions spitfire bien plus prisés étaient attendus ...
    Les incessantes pannes , les coûteuses réparations qui s'en suivent dans un climat économique peu favorable conduiront à l' abandon de l'avion et à son interdiction de vol le 18 Février 1946.

   La fabrication à Cravant sera stoppée à titre provisoire le Lundi 18 Février 1946 , mais ne devra jamais reprendre .

    Sur une période d'un an 70 appareils NC900  auront été construits à Cravant .

DC- 2 Swissair.JPG (80361 octets)

NC 900 AACR N°4

 Le 16 Juin 1946, neuf appareils NC900 du Normandie-Niemen sont encore remis en état, malgré l'arrivée des Spitfires, mais entre le 1er et le 31 Octobre 1946, un seul avion arrivera à voler 45 minutes  

      Au 1er Novembre 1946, le NC 900 est définitivement déclassé et rayé des listes, tous les appareils produits n'auront pas au total totalisés 100 heures de vol !

    

 Les modèles restants seront vraisemblablement vendus comme surplus à la  Turquie .
Il  reste un NC 900, repeint aux couleurs allemandes au  Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.
     L'usine de Cravant sera définitivement fermée
     les clés en seront remises au Domaines  le 30 Septembre 1947,
     le site avec ces 5600 mètres carrés de dallage et 825 mètres carrés de Bâtiments sera ensuite vendu à une entreprise locale et deviendra un espace de stockage de matériaux .
     Un gigantesque incendie sur le site alors utilisé au stockage de palettes  détruira considérablement la partie droite des galeries les 6 &7 Avril 1999 .

***

N'est ce pas formidable, sur le Web toutes les histoires sont toujours à suivre ...
 Ces pages d'Histavia21 ont bien sur la vocation d'évoluer au fur et à mesure que des informations intéressantes, des documents ou photographies seront découverts et permettront de faire avancer la connaissance ...
Envoyer un Mail au Webmaster :  Clic :-)
Remerciements, Sources  et Bibliographie
    Mes premiers remerciements iront à Monsieur Remi Cantin de Saint Bris, à Madame et Monsieur Odile & Christian Georges, et bien sur à l'association AVIATROGLO, sans lesquels ces pages d'Histavia 21 n'auraient certainement jamais vues le jour, mais aussi à Monsieur Gilles Pouillaude pour la mise à disposition des superbes photographies de sa collection
 Lectures conseillées
     Le déja bien célèbre livret d'Odile et Christian Georges, édité une première fois en 1991, puis en 2000 à la Bibliothèque municipale de Cravant .  Ce petit ouvrage présente les Carrières de Palotte dans leur contexte Régional, historique et culturel, sans lui, l'histoire de l'usine de Cravant serait certainement tombée dans l'oubli !
     Copy (6) of Copy of brochureCorres.jpg (111197 octets)
 A l'occasion de l'exposition de 2006 L'Association Aviatroglo publia un nouveau livret de 32 pages abondamment illustré
AVIATROGLO
   Une  Association de chercheurs, amateurs d'histoire et d'aviation a été crée à Cravant pour travailler et coordonner la recherche autour de l'histoire de l'usine et des carrières de la Palotte, merci de les contacter si d'aventure vous pouviez apporter un témoignage, des documents ou des photographies pouvant aider au travail entrepris :-)

   L'association organise fréquemment des  expositions en région, celles-ci  remportent un franc succès, 

Adresse mail d'aviatroglo = aviatroglo@ tiscali.fr

Retour : Registre des Fw 190 réparés à Cravant

Retour : Cravant première page

Suite :Aviatroglo Expo 2006

     Avertissement concernant le site protégé des Carrières de Palotte :       

         Il est malheureusement indispensable d'effectuer une très sévère mise en garde concernant d'éventuelles intrusions sur le site des carrières .
         Celle-ci sont pour l'instant invisitables pour différentes raisons :
         Pour d'évidentes raisons de sécurité, mais aussi et surtout parce qu'elles relèvent du domaine privé, leur propriétaire a trop souvent eut à subir les conséquences de fréquentes incivilités et violation de sa propriété, les nuisances allant de la simple détérioration, tags , au dépôt d'immondices, mais parfois  aussi au saccage des lieux . 
         Il y a quelques années un incendie a considérablement endommagé le site et a mis en danger la vie des Sapeurs Pompiers ...
 Il y a bien longtemps que l'on ne peut espérer  trouver des pièces d'avion dans la grotte, même avec un détecteur de métaux. 
     Les carrières sont surveillées de très près par la Gendarmerie, et toute intrusion entraînera des poursuites judiciaires systématiques . .
 

 Retour Index Histavia21.net